Comment rendre une maison autonome en énergie ?

Publié le : 08 novembre 20214 mins de lecture

Avoir une maison autonome en matière d’énergie. Telle est en général la nouvelle tendance dans l’univers de la construction immobilière de ces dernières années. Mais alors, que faire exactement pour rendre un logement ou une résidence autonome en énergie ?

L’autonomie en eau d’une maison

En ville ou dans les endroits isolés de la campagne, les gens pensent souvent à optimiser la consommation en eau en évitant les fournisseurs habituels. L’idée est de fournir les équipements nécessaires pour récupérer les eaux de pluie. Elles sont stockées dans des bassines installées sur le toit ou dans des endroits adaptés à cet effet. Les eaux de toilette ne se perdent pas et servent ainsi à alimenter le compost. Le consommateur peut également utiliser les puits d’eau. Ils sont actionnés par une pompe à moteur fonctionnant à l’aide des carburants végétaux. La machine sert à puiser l’eau sans que personne ne fournisse de grands efforts physiques. En fait, tous les moyens sont bons pour rendre moins considérables les dépenses en eau. Et la question sur le respect de l’environnement reste toujours à l’affiche.

Comment s’affranchir du réseau électrique ?

L’idée sur l’installation du système utilisant l’énergie renouvelable devient la priorité pour devenir autonome en électricité. Dans cette optique, l’énergie éolienne est plus courante. Toutefois, il faut choisir la meilleure exposition au vent pour que l’éolienne devienne rentable. D’autres systèmes peuvent être combinés, ne serait-ce que l’utilisation du système photovoltaïque ou hydraulique. En fait, ce sont des technologies qui dépendent sérieusement de la région et de ses ressources naturelles existantes. Pour éviter les moments imprévisibles, il est important de se doter des batteries pouvant emmagasiner des énergies et servir de secours en cas de panne électrique. Le vent et le soleil sont des sources d’énergie indéniables qu’il faut dompter.

Le chauffage d’une maison autonome en énergie

L’arrivée de l’hiver ne laisse pas passer le chauffage au bois inaperçu. Il rend la maison autonome d’autant plus qu’il est naturel et moins énergivore. Le bois est toujours disponible, mais son utilisation suit une règlementation plus ou moins stricte pour mener à bien la gestion de la forêt. Les foyers ont alors la possibilité d’utiliser les poêles à bois puisqu’ils permettent un chauffage prolongé. En outre, les maisons autonomes font aussi appel au poêle bouilleur ou poêle hydro qui alimente le chauffage du circuit d’eau. Le système est moins onéreux et plus écologique. Il existe également des panneaux solaires thermiques qui fonctionnent en tant que chauffe-eau solaire. Ils sont posés sur le toit ou à même le sol suivant une position inclinée. En réalité, la combinaison du bois et du solaire permet d’exploiter au maximum une autonomie assurée en énergies renouvelables pour chaque maison.

Plan du site